Le métier de sage-femme – infographie

Mise en relation entre sages-femmes

Le métier de sage-femme – infographie

Temps de lecture : 4 minutes

Les sages-femmes se battent depuis plusieurs années pour la reconnaissance de leurs compétences. Récemment oubliées par les mesures du dernier Ségur de la Santé, elles se voient par erreur assimilées au statut de « profession paramédicale ». Pourtant, la profession de sage-femme est bel et bien une profession médicale, réglementée par le Code de déontologie des sages-femmes et le Code de la santé publique. Celles-ci se battent donc aujourd’hui pour que leur place au sein du système de santé soit reconnue à sa juste valeur.

Bien plus que des « accoucheuses », un terme qui leur est souvent attitré, les sages-femmes jouent un rôle clé dans la vie d’une femme, de sa puberté jusqu’à l’après-ménopause. Elles garantissent la bonne santé des patientes, et leurs missions dépassent largement le cadre restrictif de la grossesse.

Alors concrètement, quelles sont les différentes missions d’une sage-femme ?

La grossesse et l’accouchement

La sage-femme peut pratiquer des actes dans le cadre d’une AMP (Assistance Médicale à la Procréation). L’AMP comprend les pratiques cliniques et biologiques permettant la conception in vitro, le transfert d’embryons, l’insémination artificielle, mais également toute technique permettant la fécondation en dehors du processus naturel.

Le saviez-vous ? Dans le cadre du confinement et de la crise sanitaire, il a été annoncé que les femmes peuvent bénéficier d’une AMP au-delà de leur 43e anniversaire, et ce jusqu’au 31 décembre 2020. À ce titre, les actes d’AMP sont exceptionnellement facturés et pris en charge à 100 % par l’assurance maladie obligatoire sous réserve que l’acte soit :

  • prévu par les nomenclatures d’actes médicaux et de biologie médicale pris en charge
  • précédé d’une demande d’accord préalable non suivie d’un refus dans un délai de 15 jours

La sage-femme assure également la surveillance et le suivi médical de la grossesse. Elle propose aussi des séances de préparation à la naissance et à la parentalité.

La sage-femme peut également faire des échographies. Une échographie par trimestre est recommandée pour les femmes enceintes : elles se pratiquent entre 11 et 14 Semaines d’Aménorrhée (SA), entre 20 et 24 SA et entre 30 et 34 SA. 

En matière d’échographie de dépistage de la grossesse, seules les sages-femmes détentrices du DIU d’Échographie Gynécologique et Obstétricale (ou diplômées avant 2011 d’un DU d’Échographie Obstétricale ou de l’Attestation Universitaire d’Échographie Obstétricale) sont autorisées à les réaliser.

Elle assure, en toute autonomie, la surveillance du travail et de l’accouchement.

La sage-femme dispense les soins à la mère et à l’enfant après l’accouchement, et peut assurer la prise en charge et le suivi du nouveau-né jusqu’à 28 jours… La prise en charge du nourrisson peut s’étendre pendant 1 an dans le cadre de l’accompagnement de l’allaitement maternel.

Elle accompagne l’allaitement maternel, mais aussi les femmes et les couples qui font le choix d’un allaitement artificiel.

Suivi gynécologique des femmes

La sage-femme gère le suivi gynécologique d’une femme, à condition qu’elle ne présente pas de pathologie chronique, comme par exemple de l’hypertension.

Rééducation

Elle pratique également les séances de rééducation périnéo-sphinctérienne, à plusieurs moments de la vie d’une femme : après une naissance bien sûr, mais également au moment de la ménopause, en cas de fuites urinaires…

Contraception

La sage-femme peut prescrire toutes sortes de contraceptifs, mais aussi poser et retirer un DIU – dispositif intra-utérin (anciennement appelé « stérilet ») ou un implant contraceptif.

Prescription de médicaments

La sage-femme peut prescrire certains médicaments pour traiter en première intention certaines infections comme la vaginite ou la cystite.

Elle prescrit des prises de sang pour dépister les infections sexuellement transmissibles (IST), comme le VIH, la syphilis ou l’hépatite B.

Elle peut également prescrire de l’aide au sevrage tabagique pour la femme et son entourage.

Examens de dépistage

La sage-femme peut pratiquer un examen des seins, notamment la palpation dans le cadre du dépistage du cancer du sein, à pratiquer à partir de 25 ans. Pour les femmes de 50 à 75 ans, une mammographie est conseillée.

La sage-femme peut réaliser des frottis, cet examen essentiel pour dépister un cancer du col de l’utérus. Quelles sont les recommandations ? À partir de 25 ans, il convient de faire 2 frottis à 1 an d’intervalle, puis ensuite à 3 ans d’intervalle. À partir de 30 ans, c’est un test HPV qu’il faut alors pratiquer. Si négatif, il est à refaire tous les 5 ans.

Interruptions Volontaires de Grossesse

La sage-femme est également habilitée à pratiquer des IVG médicamenteuses. Celles-ci peuvent être réalisées :

  • dans un établissement de santé jusqu’à 9 semaines d’aménorrhée (date des dernières règles)
  • dans un cabinet de ville, centre de planification ou centre de santé jusqu’à 7 semaines d’aménorrhée.

Pendant ce second confinement, les IVG médicamenteuses à domicile sont également autorisées jusqu’à 9 semaines d’aménorrhée. Les sages-femmes peuvent également prescrire dans le cadre d’un IVG un arrêt de travail de 4 jours pour leurs patientes (renouvelable une fois).

Le saviez-vous ? Cette année, les députés ont également voté en faveur d’une expérimentation de trois ans autorisant des sages-femmes à pratiquer des IVG instrumentales (ou « IVG chirurgicales »), au même titre que l’IVG médicamenteuse qu’elles peuvent pratiquer depuis 2016. Cependant, le Sénat s’est opposé à cette proposition le 13 novembre 2020. Celle-ci devra donc être revotée en seconde lecture à l’Assemblée Nationale.

Vaccination

La sage-femme peut également prescrire et pratiquer les vaccinations de la femme et de son nouveau-né (notamment pour l’hépatite B), ainsi que leur entourage.

Les sages-femmes sont les spécialistes de la femme en bonne santé, et elles ont bien l’intention de le faire savoir.

Vous souhaitez l’afficher dans votre cabinet / à la maternité ? Téléchargez-la !

Comments: 2

  1. […] Pour en savoir plus sur le rôle des sages-femmes, découvrez notre article sur le métier de sage-femme. […]

  2. […] de ce territoire. Cette démarche est obligatoire pour exercer entre Outre-Mer. Découvrir les missions des sages-femmes 0 15 février 2021 Non […]

Add your comment